Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 17:53

2108016379_664ebf5ef7.jpgPhoto du net

 

On acquiert un peu plus de courage, de force et de confiance en soi chaque fois que l'on se décide réellement à regarder la peur dans les yeux. Alors, on peut à bon droit se dire .

J'ai survécu à cette terrible épreuve.

Je résisterai mieux encore la prochaine fois.

 

 

Eléonor Roosevelt

Repost 0
Published by Paquerette - dans Textes à méditer
commenter cet article
15 juillet 2012 7 15 /07 /juillet /2012 22:26

 

p1050018.jpg
J’aurais moins parlé mais écouté davantage. J’aurais invité des amis à venir souper même si le tapis était taché et le divan défraîchi. J’aurais grignoté du maïs soufflé au salon et ne me serais pas souciée de la saleté quand quelqu’un voulait faire un feu dans le foyer. J’aurais pris le temps d’écouter mon grand-père évoquer sa jeunesse. Je n’aurais jamais insisté pour que les fenêtres de la voiture soient fermées par un beau jour d’été tout simplement parce que mes cheveux venaient justes d’être coiffés.
J’aurais fait brûler ma chandelle sculptée en forme de rose au lieu
de la laisser fondre d’elle même parce
qu’entreposée trop longtemps dans l’armoire.
Je me serais assise dans l’herbe avec mes enfants sans me soucier des taches de gazon. J’aurais moins ri et pleuré en regardant la télé, mais davantage ri et pleuré en regardant la vie. Je serais restée au lit lorsque malade plutôt que de prétendre que la terre cesserait de tourner si je ne travaillais pas cette journée là.
Je n’aurais jamais rien acheté pour la simple raison que c’était pratique, ou encore à l’épreuve des taches ou parce que garanti pour durer toute le vie.
Au lieu de souhaiter la fin de mes neuf mois de grossesse, j’en aurais savouré chacun des instants en réalisant que la merveille grandissant en dedans de moi
était la seule chance de ma vie d’aider Dieu à faire un miracle.
Lorsque mes enfants m’embrassaient avec fougue, je n’aurais jamais dit : « plus tard. Maintenant va te laver les mains avant de souper. »
Il y aurait eu plus de « je t’aime »…, plus de « je suis désolée »…, mais surtout, si on me donnait une autre chance de revivre ma vie, j’en saisirais chaque minute… la regarderais et la verrais vraiment…, la vivrais… et ne la redonnerais jamais.
Emma Bombeck, décédée d'un cancer


Repost 0
Published by Paquerette - dans Textes à méditer
commenter cet article
9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 19:00

P1070767-cousins.jpg

 

Cousinade hier, à la maison

 

 

A un enfant, quel que soit son âge, on n'a jamais le droit de voler la fin d'une belle histoire.

 

Maurice Shumann

Repost 0
Published by Paquerette - dans Au fil des jours
commenter cet article
7 juillet 2012 6 07 /07 /juillet /2012 21:37

 

235370550_99c986a9a2.jpg

 

On ne détruit pas les ténèbres en luttant contre elles,
mais en allumant la lumière.

On ne détruit pas le mal en luttant contre lui,
mais en faisant le bien.

On ne détruit pas la haine ou la peur en s'acharnant contre elles,
mais en laissant monter la tendresse-amour.

C'est en allant vers l'est que l'on s'éloigne de l'ouest.

C'est en allant vers plus de vie qu'on dépasse la mort.

C'est en allant vers ce qui dure qu'on est libre de ce qui ne dure pas.

 

Placide Gaboury, Paroles pour le cœur

Repost 0
Published by Paquerette - dans Textes à méditer
commenter cet article
7 juillet 2012 6 07 /07 /juillet /2012 08:20

 

1330610302_a9632fec08.jpgPhoto du net

Aimer, c'est penser à l'Autre 
Aimer c'est souffrir avec l'Autre
Aimer, c'est ne pas vouloir continuer seule
Aimer, c'est ne pas vouloir vivre un deuil!  

 


Repost 0
Published by Paquerette - dans Au fil des jours
commenter cet article
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 22:15

5840307324_05357cd6f5.jpg

  Photo du net

 

Quoiqu'elle fasse, la femme doit le faire deux fois mieux que l'homme pour qu'on en pense autant de bien.Heureusement ce n'est pas difficile.

 

Charlotte Whitton

Repost 0
Published by Paquerette - dans Pensées du jour
commenter cet article
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 08:49

 

P1070582-copie-1

 

Le moment présent est la piste désignée à tout nouveau départ.

 

Louis-Marie Parent

 

Repost 0
Published by Paquerette - dans Pensées du jour
commenter cet article
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 22:41

138136737_bf25344a03.jpg

      Photo du net 

  Juillet, le joli mois diront certains

Juillet pour nous très incertain

J'aimerais revivre parfois

Des juillets comme autrefois

Je me souviens mes enfants, leur enfance

Nous rentrions tous ensemble en vacances

Mon mari pour trois semaines

Les enfants et moi les mêmes

vacances scolaires, plusieurs semaines.

Mais c'était début juillet avant

Que nous prenions la route des vacances

Souvent destination le sud de la France

Ou alors au revoir la France

Direction l'Espagne pour le temps

Le beau temps d'avant

Celui de vraies vacances

La caravane emplie de joie

Accrochée le soir derrière la voiture

Au revoir la maison, vers d'autres horizons,

nous partons pour trois semaines

Au retour nous aimerons de même

retrouver avec coeur notre maison.

 

Repost 0
Published by Paquerette - dans 10 ans de poèmes
commenter cet article
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 09:28

 

index-copie-3

Après quelques temps, tu apprendras la différence entre tendre la main et secourir
une âme. Et tu apprendras que aimer ne signifie pas s’appuyer, et que compagnie ne signifie pas toujours sécurité.
Tu commenceras à apprendre que les baisers ne sont pas des contrats, ni des cadeaux, ni
des promesses…


Tu commenceras à accepter tes échecs la tête haute, comme un adulte, et non avec la tristesse
d’un enfant.
Et tu apprendras à construire aujourd’hui tes chemins, parce que le terrain de demain est
incertain, et ne garantit pas la réalisation des projets, et le futur à l’habitude de ne pas tenir ses promesses.
Après un certain temps, tu apprendras que le soleil brûle si tu t’y exposes trop.


Tu accepteras le fait que même les meilleurs peuvent te blesser parfois, et que tu auras à leur pardonner.
Tu apprendras que parler peut alléger les douleurs de l’âme.


Tu apprendras qu’il faut beaucoup d’années pour bâtir la confiance, et à peine quelques secondes pour la détruire, et que, toi aussi, tu pourras faire des choses dont tu te repentiras le reste de ta vie.


Tu apprendras que les vraies amitiés continuent à grandir malgré la séparation. Et que ce qui compte, ce n’est pas ce que tu possèdes, mais qui compte dans ta vie…

Et que les bons amis sont la famille qu’il nous est permis de choisir.


Tu apprendras que nous n’avons pas à changer d’amis, si nous acceptons que nos amis changent et évoluent.
Tu expérimenteras que tu peux passer de bons moments avec ton meilleur ami en faisant
n’importe quoi, ou rien, seulement pour le plaisir de jouir de sa compagnie.


Tu découvriras que souvent nous prenons à la légère
les personnes qui nous importent le plus ; et pour cela
nous devons toujours dire à ces personnes que nous les aimons, car nous ne savons jamais si c’est la dernière fois que nous les voyons…


Tu apprendras que les circonstances, et l’ambiance
qui nous entoure, ont une influence sur nous, mais
que nous sommes les uniques responsables de ce que nous faisons.


Tu commenceras à comprendre que nous ne devons pas nous comparer aux autres, sauf si
nous désirons les imiter pour nous améliorer.

 


Tu découvriras qu’il te faut beaucoup de temps
pour être enfin la personne que tu désires être, et que le temps est court…


Tu apprendras que si tu ne contrôles pas tes actes, eux te contrôleront, et que être souple ne signifie pas être mou ou ne pas avoir de personnalité : car peu importe combien délicate ou complexe soit une situation, il y a toujours deux manières de l’aborder.


Tu apprendras que les héros sont des personnes qui ont fait ce qu’il était nécessaire de faire, en assumant les conséquences.
Tu apprendras que la patience requiert une longue pratique.


Tu découvriras que parfois, la personne dont tu crois qu’elle te piétinera si tu tombes, parfois est l’une des rares qui t’aidera à te relever.
Mûrir dépend davantage de ce que t’apprennent tes expériences que les années que tu as vécu.
Tu apprendras que tu tiens beaucoup plus de tes parents que tu veux bien le croire.


Tu apprendras qu’il ne faut jamais dire à un enfant
que ses rêves sont des bêtises, car peu de choses sont aussi humiliantes ; et ce serait une tragédie s’il te croyait, car cela lui enlèverait l’espérance !


Tu apprendras que, lorsque tu sens de la colère et de la rage en toi, tu en as le droit, mais cela ne te donne pas le droit d’être cruel.
Tu découvriras que, simplement parce que telle personne ne t’aime pas comme tu le désires,
cela ne signifie pas qu’elle ne t’aime pas autant qu’elle en est capable : car il y a des personnes qui nous aiment, mais qui ne savent pas comment nous le prouver…


Il ne suffit pas toujours d’être pardonné par les autres, parfois tu auras à apprendre à te
pardonner à toi-même…

Tu apprendras que, avec la même sévérité que tu juges les autres, toi aussi tu seras jugé et, parfois, condamné…


Tu apprendras que peu importe que tu aies le cœur brisé, le monde ne s’arrête pas de tourner.
Tu apprendras que le temps ne peut revenir en arrière. Tu dois cultiver ton propre jardin et décorer ton âme, au lieu d’attendre que les autres te portent des fleurs…


Alors, et seulement alors, tu sauras ce que réellement tu peux endurer ; que tu es fort, et que tu pourras aller bien plus loin que ce que tu le pensais quand tu t’imaginais ne plus pouvoir avancer !
C’est que réellement la vie n’a de valeur que si tu as la valeur de l’affronter !


William Shakespeare
(1564 - 1616)

Repost 0
Published by Paquerette - dans Textes à méditer
commenter cet article
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 21:52

 

 

Petit soleil et grandes joies du dimanche, j'ai bien profité, joué et me suis promenée avec mon petit père, ça fait du bien. Ici à la campagne tout le surprend et l'amuse, nous allions voir si les poneys étaient dans la prairie en face, mais non.

Alors petit père est resté observer un papillon blanc dans la haie en face de l'allée. Puis la voisine nous a invités à voir ses poules,  3 rousses et une noire, son fils d'à peine 2 ans n'a pas voulu dire bonjour, mais cela n'a pas empêché mon petit père de parler aux poules et de chanter comme elles.

 

6088998399_b32c8a3d06.jpg

 

Il a aussi profité de la balançoire et riait aux éclats quand je le poussais.

 

Et puis les animaux de la maison lui ont fait la fête, les chats et le chien de Tata. Quand aux jeux, il en utilisait un pour aller vers l'autre et oubliait le premier............. c'est super chez Papy et Mamy et je peux courir tout seul dehors.

 

P1070756.JPG

 

Un peu dur sur les graviers, mais ça roule quand même!

 

 

P1070763.JPG

 

Un tour derrière le vélo de Tata

 

 

P1060117

Repost 0
Published by Paquerette - dans Au fil des jours
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de paquerette
  • Le blog de paquerette
  • : Ma vie en pensées et en photos
  • Contact


                                                                                                    actualite et medias
                                                                                                       

Rechercher

Décision 23-10-11

J'ai pris une décision, je passe pas mal de temps le matin à parcourir les blogs (j'aime bien) et je laisse des commentaires, dorénavant j'en laisserai seulement à ceux qui laissent une trace de leur passage sur mon blog

Merci de votre compréhension

 

Migration possible: http://chezpaquerette.eklablog.com

Archives