Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 21:02

4292721380_2611484ca2.jpg

 

N'avez-vous jamais pensé à la pluie
Celle qui tombe chaque nuit
N'avez-vous jamais touché l'infini
Sur un nuage près de celle ou celui

Qui reviendra du haut du ciel du paradis
Pour nous dire un jour peut-être
Maintenant il est temps
Changez

 

N'avez-vous jamais eu peur dans la nuit
Quand se lève l'esprit de la pluie
N'avez-vous jamais croisé par magie
Un étranger ou bien celle ou celui

Qui reviendra du haut du ciel, du paradis
Pour nous dire un jour peut-être
Maintenant il est temps
Changez

 

N'avez-vous jamais touché l'infini
Dans la nuit loin des galaxies
N'avez-vous jamais satisfait l'envie
D'être un nuage et partir loin d'ici

 

Frederic Rossille

Repost 0
Published by Paquerette - dans Textes à méditer
commenter cet article
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 09:02
Noel 2009 108
Un petit garçon raconte à sa grand-mère que rien ne va dans sa vie. 
A l'école tout va de travers; à la maison il y a des problèmes de santé.
La grand-mère qui est en train de fabriquer un gâteau lui demande si il veut un goûter. Il en veut bien un. 
-Tiens bois un peu d'huile , dit la grand mère
-Beurk , dit le petit garçon
-Alors mange deux jaunes d’œuf crus
-Pouaah !
-Qu'est-ce que tu dirais alors d'un peu de farine ou peut-être d'un peu de levure ?
- Mais Mamy , tout ça , c'est dégueu !!!
- C'est vrai que tous ces ingrédients ne sont pas terribles et n'ont pas bon goût séparément mais quand ils sont bien dosés et mélangés comme il se doit, ils donnent un gâteau délicieux.
- La vie est pareille. Il y a des jours où elle a le goût amer des ingrédients et d'autres jours où tout se mélange à la perfection pour fabriquer la plus belle des journées...C'est la vie !
Anne B.
Repost 0
Published by Paquerette - dans Textes à méditer
commenter cet article
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 21:53

petits-enfants-ete-2012-047.jpg

 

Le Bonheur ne se choisit pas?

Ce que nous choisissons c'est l'endroit où se pose notre regard,
c'est le verre à moitié vide ou celui à moitié plein,
c'est d'être heureux ou malheureux avec ce que la vie nous donne.
Pas toujours facile, certes, mais toujours faisable,
Parce qu’il y toujours mieux, parce qu’il y a toujours pire!

 

Rolande 06

Repost 0
Published by Paquerette - dans Textes à méditer
commenter cet article
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 08:58
30963242_e905604ef1.jpg
Photo du net
Sauver notre vie c'est une forme de devoir que nous avons chacun à l'égard de nous mêmes. Plutôt que de nous enfermer dans la dépression ou, plus fréquemment encore, dans l'automystification et le déni des souffrances qui nous ont été infligées durant notre enfance, il nous appartient de chercher à nous en sortir en comprenant quels sont nos vrais besoins. Accepter de se confier à un témoin empathique, apprendre à aimer l'enfant que l'on fut, lever le refoulement et vivre ses émotions (peur, indignation, colère) enfouies, tel est le chemin par lequel passe la véritable liberté intérieure.
Alice Miller
Repost 0
Published by Paquerette - dans Textes à méditer
commenter cet article
17 août 2012 5 17 /08 /août /2012 23:23

 

800px-Lough derg

 

Le lough Derg

 

 

 

Prends le temps de travailler, c'est le prix du succès.

Prends le temps de penser,  c'est la source du pouvoir. 

Prends le temps de jouer,  c'est le secret de la jeunesse. 

Prends le temps de lire,  c'est la source de la sagesse. 

Prends le temps d'être aimable,  c'est la route du bonheur. 

Prends le temps de rêver, c'est la manière d'accrocher son chariot à une étoile.

Prends le temps de donner,  c'est une journée trop courte pour être égoïste. 

Prends le temps de rire,  c'est la musique de l'âme.

Prends le temps de prier, c'est la force de l'homme.

Prends le temps d'aimer et d'être aimé,  c'est la grâce de Dieu.

Prends le temps d'être charitable c'est la clef du Paradis.

 

Anonyme

 

 

Repost 0
Published by Paquerette - dans Textes à méditer
commenter cet article
11 août 2012 6 11 /08 /août /2012 10:53

 

P1060808

 

L'isolement, c'est...

La peur des autres, l'ennui éprouvé parce qu'on est seul avec soi-même.
Une protection contre toute intrusion de l'extérieur.
Le désarroi et la confusion de son monde intérieur.
Les ruminations et le verbiage intérieurs.
L'angoisse devant sa fragilité et la peur d'être de nouveau rejeté.
Se fermer aux autres par crainte d'être agressé.
Des moments d'agitation intérieurs.

 

 

La solitude, c'est...

Le retrait sur soi pour être plus présent avec soi-même.
Le besoin de se recueillir pour se faire de la place.
Rechercher la paix entre ses différents « moi ».
Le silence intérieur fait de Présence.
Accepter sa vulnérabilité et reconnaître que l'on peut dépendre des autres.
L'intimité avec soi-même qui permet de s'ouvrir aux autres.
L'harmonie des diverses parties de soi.

 

Jean Monbourquette

 

Repost 0
Published by Paquerette - dans Textes à méditer
commenter cet article
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 22:11

 

6004234610_f51a6a716d.jpg

Photo du net

Entre le rire et les pleurs,
entre l'attachement et le détachement,
entre le manque et la plénitude,

Entre la dépendance et l'autonomie,
entre le vrai et le faux,
entre le masculin et le féminin,

Entre le bonheur et la tristesse,
entre l'absence et le présent,
entre ...

entre la naissance et la mort
Toute une vie au milieu...
une vie pour apprendre à nommer ses émotions...

 

S.

Repost 0
Published by Paquerette - dans Textes à méditer
commenter cet article
22 juillet 2012 7 22 /07 /juillet /2012 08:51

138841269_770cb0f532.jpgPhoto du net

 

Je t'aime parce que je t'aime et voilà tout
et de t'aimer j'en arrive à ne pas t'aimer
et de t'attendre alors je ne t'attends plus
mon coeur peut en passer du froid à la brûlure.

Je ne t'aime que parce que c'est toi que j'aime,
et je te hais sans fin, te hais et te supplie,
et la mesure de mon amour voyageur
est de ne pas te voir, de t'aimer en aveugle.

Et si, lumière de janvier, tu consumais
ton rayon cruel, et mon coeur tout entier,
me dérobant la clef de la tranquilité?

En cette histoire je n'arrive qu'à mourir
et si je meurs d'amour, c'est parce que je t'aime,
parce que d'amour, je t'aime, et à feu et à sang.

 

Pablo Nureda

Repost 0
Published by Paquerette - dans Textes à méditer
commenter cet article
19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 17:53

2108016379_664ebf5ef7.jpgPhoto du net

 

On acquiert un peu plus de courage, de force et de confiance en soi chaque fois que l'on se décide réellement à regarder la peur dans les yeux. Alors, on peut à bon droit se dire .

J'ai survécu à cette terrible épreuve.

Je résisterai mieux encore la prochaine fois.

 

 

Eléonor Roosevelt

Repost 0
Published by Paquerette - dans Textes à méditer
commenter cet article
15 juillet 2012 7 15 /07 /juillet /2012 22:26

 

p1050018.jpg
J’aurais moins parlé mais écouté davantage. J’aurais invité des amis à venir souper même si le tapis était taché et le divan défraîchi. J’aurais grignoté du maïs soufflé au salon et ne me serais pas souciée de la saleté quand quelqu’un voulait faire un feu dans le foyer. J’aurais pris le temps d’écouter mon grand-père évoquer sa jeunesse. Je n’aurais jamais insisté pour que les fenêtres de la voiture soient fermées par un beau jour d’été tout simplement parce que mes cheveux venaient justes d’être coiffés.
J’aurais fait brûler ma chandelle sculptée en forme de rose au lieu
de la laisser fondre d’elle même parce
qu’entreposée trop longtemps dans l’armoire.
Je me serais assise dans l’herbe avec mes enfants sans me soucier des taches de gazon. J’aurais moins ri et pleuré en regardant la télé, mais davantage ri et pleuré en regardant la vie. Je serais restée au lit lorsque malade plutôt que de prétendre que la terre cesserait de tourner si je ne travaillais pas cette journée là.
Je n’aurais jamais rien acheté pour la simple raison que c’était pratique, ou encore à l’épreuve des taches ou parce que garanti pour durer toute le vie.
Au lieu de souhaiter la fin de mes neuf mois de grossesse, j’en aurais savouré chacun des instants en réalisant que la merveille grandissant en dedans de moi
était la seule chance de ma vie d’aider Dieu à faire un miracle.
Lorsque mes enfants m’embrassaient avec fougue, je n’aurais jamais dit : « plus tard. Maintenant va te laver les mains avant de souper. »
Il y aurait eu plus de « je t’aime »…, plus de « je suis désolée »…, mais surtout, si on me donnait une autre chance de revivre ma vie, j’en saisirais chaque minute… la regarderais et la verrais vraiment…, la vivrais… et ne la redonnerais jamais.
Emma Bombeck, décédée d'un cancer


Repost 0
Published by Paquerette - dans Textes à méditer
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de paquerette
  • Le blog de paquerette
  • : Ma vie en pensées et en photos
  • Contact


                                                                                                    actualite et medias
                                                                                                       

Rechercher

Décision 23-10-11

J'ai pris une décision, je passe pas mal de temps le matin à parcourir les blogs (j'aime bien) et je laisse des commentaires, dorénavant j'en laisserai seulement à ceux qui laissent une trace de leur passage sur mon blog

Merci de votre compréhension

 

Migration possible: http://chezpaquerette.eklablog.com

Archives